Billets de ldhmantes

  • Le grand débat: Débat public sur la démocratie.

     

    • Dans le cadre du « grand débat national », le Forum du Mantois a obtenu une salle à l’Agora à Mantes-la-Jolie.

      Nous avons donc pris l’initiative de proposer une date et un lieu à toutes celles et ceux qui se sentent concernés par les idées mises en débat dans le mouvement citoyen actuel, dans ses différentes sensibilités.

      Pour cette première réunion, nous proposons d’aborder ensemble tout ce qui concerne la démocratie et la citoyenneté.

      Des tas d’idées sont sur la table et dans nos têtes : discutons-en. 

     

    Pour plus d'infos sur les initiatives prises depuis deux ans dans ce domaine par le Forum du Mantois, merci de vous reporter à notre site. Par exemple concernant le dernier "forum" organisé à Guerville le 25 novembre dernier sur le "fonctionnement des institutions publiques locales :

    http://www.forumdumantois.fr/spip.php?article111

    Plus généralement cette question de la démocratie et de la citoyenneté est au coeur  des préoccupations du Forum du Mantois depuis sa création, comme en témoigne sa charte fondatrice :

    http://www.forumdumantois.fr/spip.php?article17

    Nous sommes très heureux de voir que ces questions, fort anciennes,  traversent aujourd'hui le débat public et les préoccupations des citoyens à un niveau inégalé depuis longtemps. D'où cette initiative.

     

  • Disparition de notre ami Charles Fornier.

    C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de notre ami Charles Fornier. Défenseur infatigable des droits (on pense à son engagement dans le DAL du Mantois), Charles était depuis plus de vingt ans adhérent de la section du Mantois de la Ligue des droits de l'Homme. Et si ce n'était pas son seul engagement, nous savons que ce n'était pas le moindre à ses yeux. Tout comme sa présence était importante pour nous. Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille, à son épouse et à ses enfants. Les obsèques de Charles auront lieu vendredi 18 janvier à 14 h 30 au cimetière de Gassicourt.

  • Appel LDH suite aux événements de Mantes la jolie

    Suite aux événements de Mantes la jolie, la section de la Ligue des Droits de l'Homme du Mantois appelle   à la manifestation organisée par les familles des élèves humiliés et interpellés.
     
     Mercredi 12 décembre, 14h30
     
    Dalle du Val Fourré jusqu’à l’Agora.

     

  • Communiqué LDH suite aux évènements de Mantes la jolie

    Communiqué : La section de Mantes la Jolie et du Mantois s'associe au bureau national de la LDH

    Mantes-la-Jolie : la puissance de l’Etat s’affirme par sa maîtrise et non par l’humiliation

    Des vidéos montrant plus d’une centaine de mineurs, pour beaucoup lycéens, à Mantes-la-Jolie, agenouillés, face contre un mur, certains les mains sur la tête, humiliés par des policiers, sont insupportables et ont profondément choqué.

    Au-delà de l’indignité d’un tel comportement de représentants des forces de l’ordre, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) dénonce ces agissements illégaux, en violation de l’ordonnance du 2 février 1945 sur les mineurs et des garanties accordées à toute personne interpellée.

    Quelles que soient les tentatives de justification du parquet de Versailles et du gouvernement, la LDH rappelle qu’aucun principe de sécurité ou d’ordre public ne saurait primer sur les droits de l’enfant ni autoriser des humiliations d’Etat. Ces valeurs fondamentales sont protégées par de nombreux outils internationaux. C’est pourquoi la LDH entend alerter le rapporteur spécial sur la torture de l’ONU, afin qu’il se saisisse de cette situation dans un contexte de multiplication des blessés par les forces de l’ordre lors d’opérations de sécurité autour des mouvements sociaux.

    Parallèlement à l’autosaisine du Défenseur des droits, qu’il faut saluer, la LDH demande que toute la lumière soit faite sur ces graves faits. Si le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’il rendrait publique l’enquête interne initiée, la transparence doit être totale et les responsabilités recherchées.

  • communiqué section LDH et Romyvelines concernant l'expulsion des familles roumaines

    Le sous-préfet refuse de recevoir les familles

     
    L'ensemble des habitants du squat de Buchelay (femmes, hommes, enfants), accompagnés par des bénévoles, des responsables associatifs et des citoyens et citoyennes les soutenant, sont venus devant la sous-préfecture de Mantes la Jolie, ce vendredi 16 novembre à 11h. En tout, une cinquantaine de personnes.
    Les habitants demandaient à être reçus par le Sous-Préfet pour être informés de ce que les autorités ont prévu pour eux: expulsion? quand? relogement? pour tous? dans quelles conditions? possibilité pour les enfants de poursuivre leur scolarité? mise à la rue?

    Le Sous-Préfet a refusé de les recevoir, ou même de les faire recevoir par une personne le représentant. Ils ont été maintenus en dehors de la Sous-préfecture, ne pouvant s'adresser qu'à des personnes, employé-es de préfecture ou policier, qui n'avaient aucun pouvoir de leur répondre.

    Ce manque d'information est extrêmement angoissant pour les adultes, comme pour les enfants, qui craignent chaque jour d'être expulsés de leur lieu de vie, sans solution. Ce comportement de la sous-préfecture perturbe la scolarité des enfants et le travail des adultes, remettant en cause leurs efforts d'insertion. C'est à l'opposé des directives gouvernementales.

    Nous demandons au Sous-Préfet, que les habitants soient informés, qu'un suivi social effectif leur soit proposé, que la scolarité des enfants puisse se poursuivre, que des solutions de logement ou d'hébergement stable soient proposées à tous les habitants du squat et que, dans l'attente, aucune expulsion n'ait lieu, que la trêve hivernale soit respectée.